Saturday, January 21, 2006

Brokeback Mountain : la nouvelle d'Annie Proulx



photos © Copyright BSLB 2006
Il faut lire la nouvelle d'Annie Proulx "Brokeback Mountain" : un coup de poing à l'estomac, dans un langage direct et simple, qui rend les deux personnages clés très vite familiers et proches, d'une grande puissance évocatrice où les images viennent t'envahir avant même de recourir à la superbe traduction qu'en a fait le réalisateur Ang Lee, où tu deviens Jack ou Ennis, ou les deux, où comme eux tu t'unis à la nature, où cette idée même de nature libère le corps et le coeur, où tu te réchauffes le coeur à l'idée d'aimer librement, d'aimer un homme, où une vague de chagrin te submerge, un chagrin primitif, universel, sans excès, la première fêlure où tu t'inquiètes de savoir si ton amour pour un homme pourra se réaliser, l'ultime fêlure où tu pleures l'homme que tu as aimé.
© Copyright 2006 Bruno-Stéphane.

11 comments:

Franck Antoni said...

Annie Proulx a un site, qui comporte une rubrique "About Brokeback Mountain".

Franck Antoni said...

un post intéressant : http://blog.matoo.net/index.php/archives/2006/01/21/le-secret-de-brokeback-mountain/

Anonymous said...

Amour ? Laisser celui qui te propose sa vie, seul, sauf quelques jours ou semaines dans l'année.
Amour ? Lorsqu'il faut avoir bu des bières toute une après - midi pour serrer celui qui te désire contre toi et l'embrasser en lui disant "petit chéri".
Amour ? Quand il crie sa souffrance de ne pas partager ta vie et que tu lui reproches d'avoir fait de toi un gay.
Amour ? Quand tu laisses Jack seul aller se faire tuer en quête de bonheur ?
Qui a tué Jack Twist ? Un homophobe appelé Ennis del Mare.
Il reste deux belles images, que des images, images et encore images de deux belles virilités qui s'aiment...parfois quelques rares moments d'une si longue sans vie. Il y a si peu de temps entre vivre et mourir... Jack le savait pas Ennis. Every kill that love.

Anonymous said...

L'amour n'a pas de sexe.........
aimez vous, la vie est courte

Anonymous said...

belle histoire d'amour, encore plus intense quand le film rappelle sa propre vie, une histoire d'amour impossible, carréssée du bout des lèvres et brutalement interrompue par la mort.
une grande partie du film est une aventure qui me fut personnelle, y compris la scène finale
les mots me manquent mais pas les larmes
fred je t'aime

Anonymous said...

superbe site super film trop émouvant j'y pense tout le temps

hervé

Anonymous said...

je voulait simplement remercier la personne qui a fait ce blog lui dire merci c est un bon petit moment de plaisir de parcourir ce blog j yrevient tres souvent car je crois que boucoup de personnes on comme moi a un moment de leurs vie vecut un passage de ce flim un grand merci

hermes said...

je voulait simplement remercier la personne qui a fait ce blog lui dire merci c est un bon petit moment de plaisir de parcourir ce blog j yrevient tres souvent car je crois que boucoup de personnes on comme moi a un moment de leurs vie vecut un passage de ce flim un grand merci

Anonymous said...

j'ai vue se film hier soir et j'en suis toutes chambouler! je n'arrête pas d'y penser.........
c'est le plus belle amour que j'ai jamais connu.......

Fanny said...

Bonjour,
je n'ai pas lu le livre, et je n'ai pas vu le film non plus.
J'aimerais savoir si la réédition de 2006 est la même histoire que la nouvelle parut dans "Les Pieds dans la boue"?
Merci de me répondre assez vite, j'aimerais acheter le livre... =p
Bye!

Brokebacker said...

La nouvelle "Brokeback Mountain" est parue dans le recueil de nouvelles "Close Range" publié chez Harper Perennial en anglais. Il faut lire la nouvelle dans la langue d'origine.
Le recueil "Bad Dirt" (Wyoming stories 2), paru également chez Harper Perennial en anglais, ne comprend pas "Brokeback Mountain".