Thursday, February 02, 2006

Brokeback Mountain : La belle affiche !

 photo © Copyright BSLB 2006


Les analystes spécialistes y ont distingué la marque volontaire du sentimentalisme et de la romance. Certes ! mais combien pudique, tendre, sensuelle et complice.
Merveilleux clin d’œil aux mecs qui s’aiment, et à tous les êtres qui s’aiment.
Résumé virtuose de la tendresse virile, de la tendresse.
L’amour et la complicité dans toutes ses dimensions : entre deux frères, deux amis, deux amants. Respectueux.
Stabilisateur/destructeur des clichés convenus : deux mecs virils, équilibrés et égaux, enfin !
Montagnes et lac : miroir de l’âme, miroir de la liberté, espoir et exaltation, envol et beauté.
Une vraie promesse, une réalité possible.
Si l’histoire est dramatique, il ne tient qu’à nous de rendre la nôtre possible, ici, maintenant.

P.S. Le réalisateur du film joue admirablement de la présence … des chapeaux. Attributs du groupe d’appartenance, accessoire de la personnalité mise au jour, ils acquièrent par le regard du cinéaste une surprenante présence. Rivés sur la tête des cow-boys, en tous lieux, du bar aux alpages, ils ne protègent pas que du soleil.
Ecrans, filtres, protections, ils vont, à la manière d’une chorégraphie, souligner un regard furtif, appuyer la courbe d’un sourcil ou l’intensité d’une pupille, masquer le regard qui ne peut être soutenu, abriter la timidité, protéger la manifestation de la peine ou du chagrin naissant.
Sans leur chapeau, ces personnages seraient trop nus, trop exposés, en danger.
© Copyright 2006Bruno-Stéphane.

7 comments:

Vincent said...

Devenu brokebacker moi-même, infoutu de sortir de la profonde révolution que ce film m'a apportée, je butine. Ce que je trouve ici est magnifique, juste, inspiré. De très bon goût. J'aimerai savoir créer des images. Aussi belles que celles d'Ang Lee. Merci. Merci beaucoup.

ALEX said...

bonjour
ce film m'as profondément touché, voir boulversé je n'ai pas de mots pour exprimer ce que j' ai ressentit lorsque eanys a decouvert les deux chemises il m' a semblé un instan etre à sa place !
Un grand moment, de grands sentiments, une forte douleur melée à de la passion un grand amour qui vaut le coup d'etre vecu je me retrouve énormément en jack !!!

la traumatisée said...

C'est à nouveau moi
Les chapeaux je l'avais un peu remarqué mais sans plus, il faut que je le revoie parce qu'en regardant queleques extraits je me suis rendue compte à quel point Ang Lee joue là-dessus!
Sinon je voulais savoir c'est vraiment toi qui a fait ces photos? Parce que j'ai vu copyright alors je me demande.

Olivier said...

Brokebacker, nous le sommes devenus nous aussi certainement.

Isabelle said...

Brokeback Mountain vendredi à Montparnasse, et encore hier mardi, et surement demain......bouleversée par cette histoire d'amour, et je me repais de la nouvelle lorsque je n'écoute pas la si juste musique du film ou que je quitte les extraits ou la bande-annonce sur Internet.
J'en suis sûre, nous sommes au début d'une merveilleuse histoire d'amour entre un film et son public. Nous l'aimons tellement qu'il faut le nourrir, parler avec ravissement de la beauté de l'âme de ces hommes, qui ne se rendent pas. Une passion de 20 ans, et elle continue à travers Ennis.

Brokebacker said...

Les photographies dont je suis l’auteur constituent des variations autour de l’histoire, des accessoires, des thèmes psychologiques traités. Tout au long du « blog »/journal en ligne, après une première approche réaliste ou objective, les images devraient s’éloigner et devenir plus subjectives.

Anonymous said...

Merci pour ce site merveilleux, qui est à l'avenant du film. Vos commentaires m'enchantent et me font revivre le film.
Un américain vivant à Paris